Travailler chez McDonald’s peut provoquer l’obésité, ce sont les risques du métier

Travailler pour McDo peut avoir des répercussions sur . La preuve : la chaîne multinationale vient d’être condamnée par le tribunal du travail de Rio Grande do Sul, au Brésil, à verser 50 000 dollars de dommages et intérêts à un ancien gérant.

En 12 ans de gérance, en effet, Edson Zwierzinsky avait pris 30 .

 

Aux dires de son avocat, Vilson Martin, «ils forçaient tous les jours son client à goûter de nombreux produits», «il devait ingurgiter des quantités de sortes d’hamburgers, frites et autres boissons gazeuses».

57fc06319544708a806da7a7e3deedca

 

D’après les juges, se fondant sur les expertises médicales, le lien direct entre l’obésité de l’employé et les fonctions occupées est avéré. Son employeur, McDo, a donc été reconnu coupable de tort moral. L’indemnité étant supposée couvrir, non seulement les frais d’un traitement contre l’obésité, mais également une compensation pour les préjudices esthétiques subis. Voilà un précédent qui, s’il fait jurisprudence, pourrait coûter très cher à la restauration fast-food !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.