Prévention précoce de l’obésité : le biberon désormais dans le collimateur

Bien sûr, avant 4 ou 5 mois, les nourrissons ne peuvent ingérer que du lait, et on n’a encore rien trouvé de mieux pour ça que l’allaitement maternel !

À défaut cependant, ce qui concerne aujourd’hui une majorité de mamans en France, les laits 1er âge sont indispensables. Mais ils doivent répondre à des normes très strictes, et surtout, cela suppose l’usage réfléchi du biberon.

Or des chercheurs d’outre-Atlantique viennent de parvenir à la conclusion qu’il ne faut pas en abuser, sous peine de prédisposer les tout-petits à l’obésité.

biberon-784486_960_720

Une découverte inattendue

De quoi s’agit-il ? Les Drs Robert Whitaker et Rachel Gooze du Center for Obesity Research and Education de l’Université Temple, aux États-Unis, et le Dr. Sarah Anderson de l’Université d’état de l’Ohio, ont exploité certains résultats d’une étude américaine menée sur des nés en 2001 (Early Childhood Longitudinal Study, Birth Cohort). Et cette étude, qui portait sur 6 750 enfants, leur a permis d’établir dernièrement un lien causal entre l’utilisation du biberon jusqu’à 2 ans et l’obésité infantile à 5 ans et demi.

Sur ce nombre significatif d’enfants, 22% entraient dans la catégorie « utilisateurs prolongés », ayant donc été au biberon jusqu’à l’âge de 2 ans. Et 23% d’entre eux, sont en effet devenus obèses à l’âge de 5 ans et demi. Ce qui autorise le Dr Whitaker à déclarer : «Les enfants encore au biberon à l’âge de 24 mois sont environ 30% plus susceptibles d’être obèses à 5 ans et demi, même après prise en compte d’autres facteurs tels que le de la mère, le poids à la naissance, et les pratiques d’alimentation pendant la petite enfance».

 

Pourquoi ce phénomène ?

Selon le Dr Gooze, garder l’enfant au biberon au-delà de 1 an équivaudrait à le suralimenter. L’enfant s’habituerait tout simplement à une nourriture trop calorique. « Une petite fille de 24 mois, dit-elle, de taille et de poids moyens, mise au lit avec un biberon de lait entier, recevrait ainsi environ 12% de ses besoins caloriques journaliers. » Elle préconise donc tout net, dans l’intérêt des tout-petits, le sevrage du biberon passée cette limite.

Voilà qui conforte les partisans d’une de plus en plus précoce, et même pré-scolaire de l’obésité infantile, puisqu’elle devrait commencer au berceau ! Reste aux parents et pédiatres à trouver les meilleures solutions nutritionnelles de remplacement…

 

Source: The Journal of Pediatrics -5.05.2011, « Prolonged Bottle Use and Obesity at 5.5 Years of Age in US Children« 

Auteur : L.E

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *