Mieux vivre son corps : Belle toute nue

Face au boum de l’obésité ces dernières années, et tandis que la pensée unique de la minceur fait toujours largement la loi dans les magazines de mode, il était évident que les chaînes télé allaient devoir se positionner.

Or ce sont les petites chaînes qui semblent avoir saisi l’opportunité, et se taillent pour le moment la part du lion dans le nouveau marché, au détriment des majors, peu ou pas réactives, TF1 et France Télévision.

m6-belle-toute-nue-belle-toute-nue-chris

M6 met fin à la ségrégation

Née il y a un peu plus d’un an, l’émission hebdomadaire Belle toute nue, sur M6,  a reçu un accueil mitigé. Et dans une société toujours prompte à la pensée unique et à l’exclusion, elle est même taxée par certains d’hypocrisie et d’exhibitionnisme malsain… Quel en est donc le concept ?

 « Mesdames : ras-le-bol de vos complexes ? Vous ne voulez plus qu’on vous dise qu’il faut être mince pour être belle ! Messieurs : vous en avez marre de voir votre femme continuellement au régime ? C’est le moment de changer toutes vos idées reçues sur la beauté ! »

Une des séquences récurrentes de l’émission consiste pour la femme concernée de se positionner parmi plusieurs versions d’elle en carton-pâte entre la taille S et la taille XL : systématiquement les se voient plus grosses qu’elles ne le sont vraiment !

Mais l’émission ne concerne pas seulement les « rondes » et va plus loin, s’intéressant simplement aux femmes qui ont perdu le contact avec leur corps et leur féminité.

Le principe est de rendre aux femmes vaincues par leurs corps le droit à l’espoir et à la coquetterie. C’est pourquoi le succès est là, et ne s’essouffle pas. Les parts d’audience en témoignent, qui frôlent désormais les 2 millions de téléspectateurs : 14,3% de PDM le 31.03.2011, 16% le 4.07.2011, 11% le 11.07.2011 (en période de creux estival).

N’empêche que la presse a encore du mal à classer la rubrique : est-ce du « divertissement » ? Un « magazine » ? Une révolte, ou une révolution ?… Preuve que le paysage télévisuel est en train de changer. Il va falloir revoir les étiquettes, les tiroirs, et aussi les lunettes !

On vient à ce rendez-vous du lundi soir d’abord pour, (enfin !) entendre parler de soi, se reconnaître et se sentir comprise … Pas banal par les temps qui courent !

Car attention, ne pas négliger l’aspect thérapie : il y a un coach derrière le miroir, et qui tout à coup vous rend justice, prodigue les conseils de quelqu’un qui connaît, vous donne les bonnes idées, a les mots qu’il faut. Il s’appelle William Carnimolla, ça fuse, ça dialogue ferme, et même si son approche copain-copines  peut paraître manquer de sérieux, il n’en reste pas moins qu’il touche au cœur, cible l’essentiel.

Alors, démagogie ? Disons plutôt empathie, connivence. Voilà la vraie rupture. On est entre nous, on se ressource, et ça repart ! Assez de débats par conséquent, Belle toute nue comble un besoin. Tant pis pour ceux qui le comprendront trop tard. Les téléspectatrices, elles, ont choisi.

Et la chaîne persiste et signe

 

Par ailleurs, M6 continue d’innover sur le même terrain, avec « Laisse-moi t’aider », autre concept inédit. Prochainement, elle s’apprête à donner le coup d’envoi de la première émission d’entraide entre deux anonymes, « 90 minutes tout en images, sans animateur ni coach.»

Selon TF1 NEWS du 01.09.2011, « pour le premier volet de ce nouveau concept à découvrir prochainement… deux femmes, liées par une histoire commune, vont durant huit jours partager une aventure humaine extraordinaire qui va bouleverser la vie de l’une et marquer à jamais celle de l’autre… Corinne, 40 ans, marseillaise, ancienne , va accueillir chez elle, au sein de sa famille, une jeune femme de Valenciennes, Cyndi, 24 ans. Celle-ci est obèse, pèse 114 kg et n’arrive pas à surmonter ce handicap qui l’empêche de vivre. L’exacte situation vécue par Corinne, 10 ans plus tôt. Mais depuis, Corinne a gagné son combat contre l’obésité. Fière de sa taille 40, c’est aujourd’hui une femme bien dans sa peau, mais qui n’oubliera jamais ce qu’elle a enduré… Corinne est donc la personne idéale pour comprendre Cindy et l’aider à reprendre sa vie en main. »

C’est dire que M6 s’installe, en s’appuyant, au moins dans un premier temps, sur le même public, la même thématique, l’obésité,  mais proposant une approche complémentaire, plus intimiste et plus profonde …

W9 aussi se lance

De son côté, le 1er septembre, W9 quant à elle, autre signe des temps, vient de consacrer une soirée entière de son émission « Vies croisées » aux problèmes de poids, en totale immersion dans le vécu de personnes obèses, diffusant d’un seul jet un reportage de 120 minutes présenté par Faustine Bollaert : « Obésité : assumer ou combattre » (sur Laëtitia, 128 kilos, décidée à subir l’ablation d’une partie de l’estomac), puis : « En finir avec l’anorexie et la boulimie » (sur le rapport à la nourriture de trois ados, Emma, Léa et Grégory). Mais, de plus, suivait un riche magazine jusque tard dans la nuit, avec des sujets tels que « Maigrir à tout prix pour avoir le droit d’aimer » (sur Annabelle, Roberta, Laurence et Frédéric), et : « Régime, chirurgie, relooking : je veux devenir une autre », ou encore : « J’me sens pas belle ».

Autant de parcours vrais, pouvant être le vôtre, le mien, avec une même spécificité, le surpoids, et surtout pour premier point commun, celui-ci, qui ne laisse pas d’étonner : vous êtes intéressant(e) !

Ces programmes sont moins futiles que ceux auxquels on nous avait habitué sur le sujet, axés sur une vraie problématique d’aide à la personne. Même s’ils semblent s’adresser plutôt aux femmes, les hommes n’en sont pas complètement absents non plus. Le but ? Rompre l’isolement, se sentir enfin compris, accompagné dans sa souffrance, ses difficultés, s’autoriser à respirer: on vient ici déposer son fardeau, redresser la tête, retrouver le sourire, et on y conjugue le verbe positiver !

Bien entendu l’acceptation de soi ne se substitue pas à une bonne hygiène de vie et l’apparence seule ne suffit pas : une gaine pourra toujours effacer quelques aspects disgracieux de la silhouette pendant quelques heures, mais la vraie solution parfois repose sur une prise en main concrète en choisissant un peu d’activité physique, ou un véritable accompagnement thérapeutique et/ou sur . Néanmoins, il est heureux de diffuser plus largement l’idée que la beauté est plurielle et que des rondeurs peuvent être gracieuses…

Courage ! Les lignes commencent à bouger afin de corriger les courbes trop parfaites des photos retouchées…

Auteurs : L.E / T.A

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.