Quand les magazines s’emmêlent avec l’obésité

Quand les magazines s’emmêlent avec l’ : arrêtons de parler de régime et affrontons les vrais problèmes !

Il y a deux semaines, nous avons été surpris de découvrir une incursion sur Europe 1 concernant les au milieu de la tranche info du matin, qui plus est en partenariat avec Le Nouvel Obs. Le Nouvel Obs qui fait une couverture sur les régimes, ça ne passe pas inaperçu. Par contre, il est surprenant qu’un journal aussi sérieux estampille du mot « enquête » le travail d’Eve Roger et Lisa Vaturi…

3316186

En choisissant un titre aussi racoleur que « Maigrir est-il dangereux ? » et en choisissant en couverture de mettre dos à dos le Dr Dukan et le Dr Chevallier, le contenu n’était déjà pas prometteur : pourquoi accorder 3 lignes au Professeur Basdevant, chef du service à la Pitié-Salpêtrière et Président du Plan Obésité et des colonnes entières à des personnalités très décriées ? Est-ce cela l’information ?

Comment se fait-il que le GROS soit sollicité, alors qu’aucune association d’obèses ne l’est, pas plus que le CNAO (Collectif National des Associations d’Obèses), sans même parler de l’Observatoire de l’Obésité ?

Comment se fait-il que l’on n’annonce pas la Journée Européenne de l’Obésité ?

Comment peut-on encore écrire en 2011, une énormité du genre : « 32% des plus de 18 ans en France sont en surpoids et 15% obèses. Une catastrophe sanitaire ? Pas encore. Le modèle français fait de la résistance. […] Pourquoi cette exception française ? Chez nous, contrairement aux pays anglo-saxons, manger représente beaucoup plus qu’une nécessité vitale. Le repas français ritualisé, souvent partagé en famille ou entre amis, classé l’année dernière au Patrimoins culturel immatériel de l’Unesco, est synonyme de plaisir, d’échange et de convivialité. […] Une chance. » ?!

Comment ne pas être supris de voir un encart répétant  des informations erronées sur l’aspartame en sachant que le Dr Chevallier fait partie du « Réseau Environnement Santé », qui a fait venir il y a quelques mois ce docteur italien dont les études n’ont pas été validées… et qui a été le principal catalyseur de l’affolement en diffusant également des informations sur une étude danoise incomplète… On ne peut tout mélanger…

Surprenant encore de voir la semaine suivante le magazine « Top Santé » faire une couverture sur le « nouveau régime Dukan »  « revu et corrigé »… et de découvrir que l’expert nutrition de la revue n’est autre que le même Dr Chevallier qui a passé le temps du « débat » dans Le Nouvel Obs à dire à quel point il n’était pas d’accord avec le Dr Dukan…

Pendant ce temps, on relaie peu et mal la réalité de l’obésité galopante et notamment de l’obésité infantile, l’édition du rapport de l’Anses sur l’effet pervers des régimes et le fait que pour le moment elle n’a pas estimé nécessaire de réviser la position concernant l’aspartame.

Entre intérêts professionnels et intérêt public il y a sans doute un véritable fossé…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.