La nutrition rencontre les Buffalo Grill

None.jpg

Des pommes, des poires sur le parking des Buffalo Grill, l‘initiative est notable. Elle touche les consommateurs là où ils se trouvent, sur les parkings d’une chaine de restaurants où il est probable qu’on ne fasse guère attention à l‘équilibre alimentaire. Un homme, pourtant, milite pour une meilleure façon de consommer : Pierre Priolet.

Aujourd’hui, en , l’idée, l’information visant à faire consommer des et à touché sa cible, une très grande partie de la population s’avère sensibilisée. Ce qui demeure délicat : faire passer les gens à l’acte.

Plusieurs arguments contre sont évoqués par les non-consommateurs de fruits et légumes, les deux principaux étant le prix et le mauvais goût trop souvent constaté. En tant que consommateurs on ne peut pas vraiment leur donner tort. Il faut savoir qu’aujourd’hui un kilo de poires acheté 17 centimes d’€ à un producteur est vendu couramment au moins 2 € par les marchands de primeurs ou dans les grandes surfaces.

Ces écarts de prix sont insupportables au propre comme au figuré. De pareils prix ne s’adressent qu’à des gens ayant un certain niveau de vie ou un parti pris de bons comportements alimentaires. Ils sont insupportables également sur le plan moral, éthique et politique, dans un cadre de lutte contre l’obésité et les mauvaises habitudes alimentaires.

La volonté d’agir

Contre ces pratiques et l’aberration du système, une voix tonitruante s’exprime et agit avec une vraie volonté de faire bouger les choses. Il s’agit de Pierre Priolet, fondateur du site consommer-juste.fr. Le slogan du site est à l’image de l’objectif de son fondateur : « consommer juste et non pas juste consommer ».

Pierre Priolet souhaite créer un réseau de points de distribution basé sur la notion de juste prix. Pour cela, il appelle de ses vœux le rétablissement d’une relation juste entre le consommateur et le producteur, quel qu’il soit. Il souhaite également permettre à chacun dans tous ses actes d’achat de pouvoir connaître objectivement les conséquences de cet achat. Il veut également donner accès à des denrées alimentaires au plus grand nombre, notamment à ceux qui n’y ont pas accès aujourd’hui.

Le crédo de Pierre  Priolet : faire comprendre à tous que le prétendu bas prix de la pensée unique n’est pas toujours chez ceux qui en parlent le plus (la grande distribution).

Ce militant du « consommer juste » veut amener à comprendre que le « pas cher » publicitaire, rime intimement avec chômage et exclusion des producteurs, disparition d’exploitations agricoles et désertification de nos campagnes.

Une consommation militante en action

Cet homme connaît parfaitement cette problématique intégrant les producteurs, les centrales d’achat des supermarchés et enfin les grandes enseignes de distribution : agriculteur depuis 1990, ex PDG d’une société d’import-export de fruits et légumes jusqu’en 2005, et ce, en étant passé par toutes les étapes de cette filière, quand il énonce un fait, il est crédible.

De plus, son talent de persuasion est tel qu’il a entraîné une enseigne, Buffalo Grill, dans son combat en faisant installer sur les aires de parking de leurs restaurants des stands de vente de fruits et légumes au juste prix, la vente étant faite par des producteurs locaux. Il est allé plus loin en obtenant de la part de ces restaurants d’augmenter leur part de viande française proposée en carte.

Cette entreprise assume, de fait, et assure son rôle citoyen.  Elle donne une forme d’exemplarité que beaucoup de chaine de restaurants ou de distributeurs devraient suivre.

Bien entendu Pierre Priolet peut être perçu comme un  Don Quichotte dont la Rossinante semble être la vente directe, le commerce équitable ou les  paniers de légumes « surprises » proposés sur  internet. Mais il va bien plus loin que ce simple constat réducteur.

Il est militant, acteur et porte-parole d’un mouvement citoyen que les décideurs et hommes politiques se refusent pour l’instant d’entendre car s’investir sur ce dossier signifierait remettre en cause le système de distribution des fruits et légumes et plus largement des produits agricoles, de la surproduction, voire au-delà de la PAC (Politique Agricole Commune), et ce courage politique semble difficile à motiver et fait pour le moment totalement défaut.

Pourtant les agriculteurs sont de « bons » électeurs et l’économie verte, tout le monde le dit, est une richesse pour la France.

Pourtant le PNNS (Programme National Nutrition et Santé) prône de consommer au moins 5 fruits et légumes par jour.

Quoi qu’il en soit, l’Obobs  soutient pleinement l’action du « soldat » Pierre Priolet expliquant sa façon d’agir et le concept du consommer juste dans une interview pertinente.


 D’autres documents explicitant la démarche de Pierre Priolet :

http://www.ozap.com/actu/zapping-agriculteur-pierre-priolet-canal-ardisson/326436

Interview de Pierre Priolet : http://www.laterre.fr/article.php3?id_article=712

Le site de Buffalo Grill http://www.buffalo-grill.fr/en-ce-moment/consommer-juste

—————–

Illustration : CC http://picasaweb.google.com/lh/photo/QLFtskXr_Zb0iLRjyzlzzQ

Share

Une pensée sur “La nutrition rencontre les Buffalo Grill

  • 30 novembre -0001 à 0 h 00 min
    Permalink

    Encore un thème bien choisi, félicitations

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.