Journée Européenne de lutte contre l’Obésité

Le 16 mai 2009, Magor Imre Csibi, député européen roumain, le UK National Obesity Forum (NOF) et l’Association belge de patients obèses (BOLD) ont lancé une enquête en ligne concernant la Journée européenne contre l’obésité. Les objectifs de cette enquête visaient à mesurer l’importance que cette épidémie peut avoir aux yeux des européens.
 
La Belgique et le Royaume-Uni veulent ainsi travailler en profondeur sur les difficultés vécues au quotidien par les personnes en surpoids ou obèses en créant la première édition de la journée européenne contre l’obésité qui se tiendra donc le 22 mai 2010.
 
Selon Magor Imre Csibi,  « la contre l’obésité est une priorité pour l’Europe en matière de et il est important d’encourager les patients obèses et en surpoids dans toute l’Europe à faire un pas en avant et à exprimer leurs opinions. Pour ce faire, nous avons lancé une enquête en ligne sur le site www.obesityday.eu afin de mieux comprendre comment aborder les besoins et les préoccupations de ces individus. »

Les mesures prises jusqu’alors s’avèrent insuffisantes. Mettre l’accent sur une meilleure nutrition est pertinent, tout comme l’est l’exercice physique le plus souvent prôné, mais ces mesures sont souvent dissociées. Et il reste tant à faire. Donner la parole aux obèses revient à leur accorder une reconnaissance qu’ils n’ont que partiellement, souvent sous un angle stigmatisant. 

De plus, cette journée de lutte permettra de reconnaître de façon beaucoup plus avérée que l’obésité est une véritable , au même titre que toute autre pathologie. Qui plus, est, l’OBOBS s’en est souvent fait écho, allant dans le sens des propos du président de la BOLD, Jean-Paul Allonsius, président de la BOLD, qui déclare: « Il est également nécessaire de clarifier et de rendre plus cohérent le marché des produits amincissants, en mettant l’accent sur la garantie de l’efficacité de ces produits. »

Tout le monde comprend en général les défis sociaux, sanitaires, psychologiques, sportifs, nutritionnels que revêt l’obésité mais la prise de conscience de l’ampleur grandissante voire galopante du phénomène n’amène pas pour autant à de véritables réponses globales telles que celle que l’OBOBS propose.

En prenant appui sur une communauté de médecins, et de professionnels spécialisés, en fonction de leurs activités, dans la lutte contre cette maladie, cette journée de lutte s’annonce comme un point fort dans la reconnaissance de la maladie mais au-delà, des malades.

Les malades, sur www.obesityday.eu, peuvent témoigner de leur histoire, apporter des éclairages sur leur façon de vivre leur obésité. Et ce problème, on ne le répètera jamais assez concerne de plus en plus de monde : « Ce problème a triplé en l’espace de deux décennies seulement, et nous estimons que cette zone comptera l’année prochaine (2010) 150 millions d’adultes obèses (20 % de la population) et 15 millions d’enfants et d’adolescents obèses (10 % de la population) si aucune mesure n’est prise. Aujourd’hui, entre 30 % et 80 % des adultes présentent une surcharge pondérale dans la plupart des pays. » dit www.obesityday.eu.

Rendez-vous est donc pris. Agir devient une nécessité de santé publique. 


Share

Une pensée sur “Journée Européenne de lutte contre l’Obésité

  • 30 novembre -0001 à 0 h 00 min
    Permalink

    Nous , français , nous nous devons de participer à cette journée qui , même si elle peut paraître dérisoire par rapport à l’ampleur du problème a toute sa place dans les temps de sensibilisation de
    nos concitoyens à une vraie préoccupation de proximité (nos frères nos amis nos voisins sont touchés) et une sujet qui évoque la mise en péril d’un modèle social du bien être , de la vie bonne et
    de l’équilibre personnel.
    Sans parler de l’enjeu économique lourd dans cette période de crise.
    Alors soyons sensible et mobilisons nous!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.