Dukan : radié à sa demande de l’ordre des médecins.

Le nutritionniste, chantre des amaigrissements commerciaux, pape des régimes dangereux, grand ordonnateur des solutions d’amincissement déséquilibrées et inefficaces, le Docteur Dukan, n’appartient plus à l’ordre des médecins.

Le journal La Croix et toute la presse relaie l’information. Dukan, le 10 avril dernier demande sa radiation, pensant sûrement que cela mettrait un terme aux procédures engagées à son encontre, considéré le climat pour le moins délétère qui régnait à son endroit au sein de l’ordre.

image8

Le docteur Irène Kahn-Bensaude, interrogée par La Croix, présidente du conseil départemental de Paris précise : « Il a dû penser que cette radiation mettrait un terme aux actions disciplinaires engagées contre lui. Mais ces procédures vont se poursuivre car elles portent sur des faits qui ont eu lieu alors qu’il figurait toujours sur nos listes, comme retraité ».

Une grande carrière dans l’édition

L’ancien docteur avait durant des années fait les choux gras de la presse, de l’édition, s’est vu convié, fort de son expertise infondée, sur les plateaux télé… Il tendait à confondre pratique de la médecine nutritionnelle et nutrition de ses comptes bancaires… Il tendait à confondre compétences médicales et compétences éditoriales. Aujourd’hui, le voilà libre d’écrire, de vendre des plats tout-prêts aberrants, de pratiquer au final son art consommé du régime dénoncé par un rapport de l’ANSES que nous relations déjà dans un de nos précédents articles.

Auteur à succès, il était, depuis octobre 2011, inscrit à l’ordre des médecins comme « retraité » mais cette retraite risque d’être pour le moins agitée. En effet, l’article 13 du Code de déontologie médicale, selon lequel «un médecin doit faire attention aux répercussions de ses propos auprès du public» et se «garder à cette occasion de toute attitude publicitaire» semble avoir été plus que largement ignoré !

Une grande carrière contrariée

Deux procédures demeurent en cours actuellement contre lui. L’Ordre reproche au bon Docteur Knock de ne pas avoir fait preuve de la prudence requise par le code de déontologie en proposant qu’une option « Poids d’équilibre » soit instaurée au rang des épreuves du bac…

Autre fait, tout aussi grave, autre procédure : Dukan exerçait la médecine à des fins commerciales… Il est loin ce jour où, devant ses pairs assemblés en fac de médecine, il prononçait le Serment d’Hippocrate… Elle est bien loin cette époque où il soignait par abnégation… elle est loin cette époque où Dukan était un médecin.

De fait, la radiation de Pierre Dukan n’éteint pas ces procédures engagées par l’Ordre des médecins, national et départemental de Paris

Dangerosité et profits

Aussi encensé que critiqué, plus légitimement critiqué, Dukan offrait ses régimes déséquilibrant hyper protéinés à qui le voulait, sans ce suivi nécessaire qu’impose un régime au sens premier du terme, sans cet entourage médical obligatoire pour qui veut un régime efficace et une réelle et stable à long terme. Nous avions, à ce propos, rencontré Hervé Pouchol, auteur d’un livre sur ce .

Pour Pierre Dukan, 30 millions de lecteurs assoient le succès et l’efficacité de sa méthode…  Malheureusement, à charge, ce n’est pas le cas. Que des lecteurs soient attirés par un paradis fallacieux ne garantit pas pour autant une méthode réellement efficace.

WEB-Dukan.jpg

Le levier marketing, en revanche, lui, est efficace : une augmentation constante de l’obésité, du surpoids, partout dans le monde, près d’un milliard de personnes touchées… la manne financière est tentante pour tout « médecin » souhaitant s’enrichir en exploitant une volonté : facilement. A grand renfort de pub, Dukan devient le régime star. Tout le monde le suit… et nombre des adeptes en reviennent déçus, voire regrossissent davantage une fois le régime stoppé ou le poids prétendument stabilisé.

Cohen gagnait un procès en diffamation contre lui en juillet 2011 mais le bon Dr Cohen oublie lui aussi la dangerosité de son régime.

Il faut espérer que cette radiation volontaire, que ces procédures, ouvrent les yeux des personnes voulant adopter ce type de régime, voulant maigrir en pensant pouvoir le faire en lisant ses bouquins ou en mangeant ses délicieux plats industriels.

Il faut espérer, et nous ne les lâcherons pas, que l’ensemble des médecins prétendant détenir la solution miracle soient eux-mêmes soumis à ce type de procédure. L’Obobs milite, encore une fois, pour une prise en charge globale, personnalisée, et médicale, nutritionnelle, psychologique, sportive, de ces personnes voulant perdre du poids.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.