Discrimination au poids en plein vol

Au lieu de comprendre – comme les marques textiles – que la morphologie des passagers a changé et en prendre la mesure, Ryanair propose d’indexer le prix du billet sur l’IMC du client. En plus de vous demander si vous avez un particulier, on vous demandera désormais si vous êtes avant de voyager.

La discussion est vive en ligne, en Suisse par exemple ; Anne-Sophie Joly, membre du Comité de l’obobs s’est exprimée à l’antenne d’Europe 1 (cliquez ici). Qu’en pensez-vous ?

Mots-clés : IMC obèse morphologie Anne-Sophie Joly voyages
  discrimination jugement            
Share

Une pensée sur “Discrimination au poids en plein vol

  • 30 novembre -0001 à 0 h 00 min
    Permalink

    Il est heureux de voir que la question du jour de la matinale de Canal + ce matin a inversé la tendance des clients de Ryanair.
    76% des télépsectateurs sont contre le fait de « faire payer une surcharge au clients obèses ».
    Une victoire à la Pyrrhus tout de même, car en définitive 24% soit un téléspectateur sur quatre ne verait pas d’inconvénient à la mise en place de cette discrimination.
    La route est encore longue pour convaincre nos concitoyens que l’exclusion et la stigmatisation n’ont jamais fait progresser une cause , ni même aidé à régler un problème de l’ampleur de l’obésité dans notre société.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.