Diabète : connaissez-vous la berbérine ?

Notre mode de vie, en favorisant le surpoids, l’obésité ou la sédentarité, facilite l’émergence de maladies « modernes » telles que le . Aujourd’hui, plus de 347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde. C’est une véritable et le diabète pourrait devenir la 7ème cause de décès dans le monde d’ici 2030.Bien que le diabète et surtout ses complications peuvent être réduits par une alimentation saine, une , un maintien d’un poids normal et l’arrêt du tabac, il n’existe aucun traitement permettant de le guérir définitivement. Si l’hygiène de vie s’avère insuffisante, les médecins peuvent prescrire un ou plusieurs médicaments antidiabétiques, qui ont tous pour effet de diminuer la glycémie ou d’aider à la contrôler. L’injection d’insuline, pour les diabétiques de type 2, advient après l’échec des traitements médicamenteux.Pourtant, il existe une solution naturelle pour soigner le diabète de type 2, qui représente 90% des cas. Cette solution est l’utilisation de la berbérine, substance issue de l’arbuste Berberis Vulgaris (ou épine-vinette). La berbérine est connue depuis longtemps par la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique pour ses propriétés immunostimulantes, antifongiques, antibactériennes et ses capacités à réguler les troubles intestinaux. Peu connue du grand public occidental, c’est pourtant une alliée de taille contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires dont le diabète, notamment.Le diabète de type 2Le diabète est une maladie chronique due à une insuffisance d’insuline produite par le pancréas (diabète de type 1) ou à une mauvaise utilisation de celle-ci par l’organisme (diabète de type 2). L’insuline est une hormone qui régule le taux de sucre (glycémie) dans le sang. L’hyperglycémie, ou concentration de sucre trop élevée dans le sang, est un effet fréquent du diabète non contrôlé qui endommage à terme de nombreux systèmes organiques et plus particulièrement les nerfs et les vaisseaux sanguins.Les causes et symptômes en médecine traditionnelle chinoiseLe diabète est connu depuis très longtemps par la médecine traditionnelle chinoise. En chinois, cette maladie se nomme Xiao ke ou « syndrome de la soif inutile ». Les deux causes principales du diabète proviennent d’un vide de yin qui engendre un feu interne affectant les poumons, l’estomac et les reins, et d’un facteur héréditaire direct (parents et grands-parents).En médecine traditionnelle chinoise, le poumon dirige l’eau dans le corps. S’il est défaillant, le patient aura une sensation de soif et des urines fréquentes. L’estomac est couplé à la rate et si son yin est en vide, alors l’estomac ne pourra faire son travail. Il n’assimilera pas les aliments et ne dirigera plus les sucres extraits au bon endroit. Mais c’est le rein, fondateur du yin et yang pour la totalité du corps, qui est le principal moteur du diabète. Si le yin du rein est vide alors un feu vide se développe à l’intérieur du corps et est également la cause de la sensation de soif, de palpitations, de l’irritabilité, de l’amaigrissement. Le rein se videra par des excès intellectuels et sexuels.C’est pourquoi les symptômes les plus communs du diabète sont une soif excessive, la faim et l’envie d’uriner, associée respectivement aux foyers supérieur (la bouche qui a soif), moyen (l’estomac qui a faim) et inférieur (la vessie qui doit se vider).L’action de la berbérineLa berbérine, substance de la Berberis Vulgaris (Xiao Bo en chinois) améliore la sensibilité à l’insuline et facilite le transport du glucose dans les cellules. Elle permet à l’organisme de mieux utiliser à la fois le glucose et l’insuline et ainsi d’abaisser la glycémie avec autant d’efficacité que les médicaments classiquement prescrits.La berbérine est un puissant alcaloïde végétal (molécule) qui jouerait un rôle crucial dans l’activation d’une enzyme (protéine fabriquée par l’organisme qui permet l’activation ou l’accélération de réactions chimiques) clef du métabolisme : l’APKM (Adenosine Monophosphate activated Protein Kinase). Cette enzyme cellulaire contrôle, en effet, la manière dont le corps produit et utilise l’énergie. Ainsi, en activant l’AMPK, cela affecte de façon positive la façon dont le corps régule la glycémie, le taux de cholestérol et la pression artérielle. L’APKM a également un effet sur le poids, puisque c’est elle qui régule la composition corporelle en graisses.On peut donc utiliser Berberis Vulgaris principalement pour :• une diminution importante de la glycémie• une réduction des niveaux d’hémoglobine glyquée (HbA1c)• un rééquilibrage des taux circulants d’insuline• une baisse des triglycérides, du LDL-cholestérol et du cholestérol total sanguinsLes études récentes ont démontré que la berbérine avait un effet équivalent à celui de la melformine (médicament prescrit en cas de diabète de type 2, et souvent mal toléré par les patients) pour la réduction de la glycémie dans le sang et lui était nettement supérieure pour ce qui est

Source : Diabète : connaissez-vous la berbérine ? – Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.