coaching télé sur le surpoids : Une famille au top

« Une au top » : l’émission qui traite le et l’obésité de façon pluridisciplinaire

Demain sur NRJ 12 (TNT) à 15h15 sera diffusé le premier numéro d’une nouvelle émission de « coaching ». Si nous en parlons, c’est parce qu’il s’agit de prendre en charge une famille dans son ensemble : une équipe de coachs tente de les aider à lutter contre un « laisser-aller » global.  Conseils de nutrition, cours de cuisine, séances de sport, relooking et même psy à domicile : il s’agit de gérer la situation de façon pluridisciplinaire.

Dans le cadre de la charte alimentaire du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, les chaînes de télévision s’engagent à diffuser, en particulier auprès du jeune public, des programmes portant sur la bonne alimentation et l’activité physique. C’est une bonne chose qui va dans le sens des actions que l’ObObs a choisi de soutenir et mettre en valeur.

Dans un cadre où les enjeux de « manger mieux » et « bouger plus » deviennent de plus en plus incontournables, il est intéressant de voir ce que les chaînes de télé sont capables de proposer dans ce sens.

Nous avons eu l’occasion de rencontrer Pascal Bataille, concepteur de l’émission « Une famille au top », et de la découvrir en avant-première.

L’idée est de prendre en charge des familles dont le laisser-aller est global sur des aspects d’alimentation et d’activité physique afin d’aider ses membres à se remettre sur les bons rails. Pour parvenir à se prendre en charge, ils apprendront ce que l’on doit manger et comment le préparer, l’importance de partager les repas et dépenser son énergie ensemble. Les différents choix proposés tiendront compte du fait que l’on s’adresse globalement à des personnes ayant de petits budgets.

Toutes les disciplines sont impliquées au travers d’une équipe constituée de plusieurs coachs et de spécialistes avec une base de 5 personnes plus impliquée et des interventions ponctuelles : une nutritionniste, une Chef qui apprendra à cuisiner à tout le monde dans la famille, deux coachs sportifs qui apprendront ou réapprendront à bouger (monter l’escalier, faire des haltères avec des bouteilles d’eau minérale devant la télé), une psychologue, et même des relookers qui interviendront en fin de parcours, pour apprendre se mettre en valeur avec un budget limité.

L’objectif est vraiment de sortir du « laisser-aller » pour se restructurer, et parmi les principes de base, l’alimentation représente l’un des piliers. D’autant qu’aujourd’hui on remarque que les parents n’ont pas forcément les bons repères pour les transmettre : au terme de l’émission, l’idée est de donner envie aux enfants de suivre cette route, plus saine en repartant sur de meilleures bases.

L’équipe travaille ensemble et de façon concertée afin d’agir vraiment sur l’ensemble des problématiques qui sont toutes liées, comme nous l’a confié Pascal Bataille : « C’est une alternative aux émissions qui existent déjà et qui sont souvent trop spécifiques sur un aspect, comme si on pouvait régler une chose sans s’attaquer à la globalité ».

Si l’équipe de l’émission intervient pendant 15 jours de façon intensive, la famille bénéficie néanmoins d’un suivi après.

Comme le pointe le Dr , nutritionniste et fondateur de l’Observatoire de l’Obésité (ObObs) :

« L’émission présente plusieurs qualités qui en font un excellent outil de communication autour des thèmes que développe l’Observatoire de l’Obésité.

Tout d’abord l’émission permet de façon simple, ludique, dédramatisante mais sérieuse de  faire prendre conscience de la complexité des causes du surpoids et de l’obésité et de l’extrême nécessité de lutter contre.

On se rend également compte du besoin absolu de prise en charge multidisciplinaire de ces problèmes.

On voit ensuite l’importance de la dimension  psychologique (familial ou individuel), culturel, social, environnemental dans les problèmes que rencontre ces familles. La démonstration que seul le régime ne suffit pas est très bien mise en valeur au travers de cette émission divertissante.

Je suis persuadé que les téléspectateurs pourront pour certains s’identifier et de ce fait envisager pour eux même ou leur famille des solutions qu’ils n’envisageaient pas précédemment.

Et enfin on voit bien l’importance de la solidarité de la cellule familiale pour permettre de mettre toutes les chances d’un succès durables en place ».

Auteur : T.A

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.