Actu santé : SANTÉ de l’ADOLESCENT: Petits écrans et gros surpoids

 

De multiples recherches ont mis en garde contre un temps d’écran excessif et les effets de la associés, en particulier contre le risque très accru d’obésité. Mais avec les « devices » nomades, comme les tablettes et les smartphones, le temps d’écran augmente encore, et les effets néfastes aussi. Cette nouvelle étude présentée dans le Journal of Pediatrics, confirme que les enfants qui passent le plus de temps sur ces petits dispositifs vont avoir de gros problèmes d’obésité.


Les études sont multiples
,
les risques identifiés aussi, mais avec l’évolution des nouvelles technologies, les recherches sont vite dépassées et il reste important de suivre les conséquences d’un usage de ces dispositifs en temps réel. Les risques déjà évoqués forment un cercle vicieux, temps d’écran, manque de sommeil, désocialisation, addiction, résultats scolaires en baisse, sédentarité, obésité et chez les un peu plus âgés, troubles cardiovasculaires…

Les chercheurs de la Harvard T.H. Chan de santé publique ont travaillé à partir des données d’une cohorte de surveillance de des jeunes, portant, au total, sur 24.800 adolescents âgés de 12 à 18 ans. Les données de temps passé sur les différents types d’écran, de sommeil sur une nuit moyenne en période scolaire, de consommation de boissons sucrées consommées au cours des 7 jours précédents, et de fréquence de pratique de l’ au cours des 7 derniers jours ont été prises en compte.

– 20% des ados y passent plus de 5 heures par semaine : c’est le cas du moins chez les adolescents américains sur les smartphones, tablettes, ordinateurs et jeux vidéo, à comparer à 8% pour plus de 5 heures passées par jour à regarder la télévision.

– Passer plus de 5 heures par jour sur ces écrans nomades est associé à une consommation multipliée par 2 de boissons sucrées, au manque de sommeil et/ou d’activité physique et enfin, à un risque accru de 43% d’obésité -en comparaison d’adolescents passant moins de temps sur ces dispositifs.

 

Certes, il s’agit d’une étude d’association, cependant ses résultats sont évidemment préoccupants et suggère aux adolescents (et à leurs parents) de limiter le temps d’écran.

Source: The Journal of Pediatrics Dec, 2016 DOI: 10.1016/j.jpeds.2016.11.015 United States Adolescents’ Television, Computer, Videogame, Smartphone, and Tablet Use: Associations with Sugary Drinks, Sleep, Physical Activity, and Obesity

Source : Actu santé : SANTÉ de l’ADOLESCENT: Petits écrans et gros surpoids

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *