3 questions à … Cécile Vilatte, Sophrologue

Cécile Vilatte propose un cycle de sophro-nutrition. Sophrologue, elle s’est entourée d’autres spécialistes pour proposer des ateliers originaux. Le prochain concernera la gestion des émotions.

Qui est concerné par ce genre d’atelier ?
Toute personne souhaitant se réconcilier avec son , mieux gérer ses émotions et renforcer régulièrement sa motivation.

Que peut-on en attendre par rapport aux autres approches ?
Le changement d’habitudes est doux et progressif, les résultats durables. On évite les frustrations et on apprend à s’accepter tel que l’on est.

Comment avez-vous pensé à faire se rencontrer Sophrologie et ?

. Les régimes traditionnels génèrent souvent frustration, baisse de motivation et échec. Ils ne prennent pas en compte les aspects psychologiques et émotionnels des variations de poids. Or, les compulsions alimentaires sont déclenchées par des émotions (colère, tristesse, anxiété, joie…) et des besoins (besoin de sécurité, d’amour, de reconnaissance…). Tant que ces émotions et ces besoins ne sont pas accueillis et pris en compte, on n’agit pas sur la cause de nos dérèglements alimentaires et il est très difficile de modifier nos comportements.

. La sophrologie permet d’être à l’écoute de ses émotions, de mieux les accueillir et de les apprivoiser. On peut alors mettre en place des techniques basées sur la respiration pour apprivoiser ses émotions, et ne plus se contenter de les apaiser (provisoirement…) par la nourriture. Les techniques de visualisations facilitent l’acquisition de nouveaux comportements et permettent de les ancrer durablement.

. L’alliance de la sophrologie et de provient d’un second constat : on connaît souvent bien mal son propre corps. L’image de soi est tronquée, certaines parties du corps sont ignorées, d’autres détestées. D’autres enfin nous semblent occuper un volume bien différent de celui qu’elles occupent en réalité. Or être bien dans son « enveloppe »  est un préalable à tout projet d’amincissement.

. La sophrologie permet d’acquérir une conscience claire de son corps et de porter un regard bienveillant sur lui. Au fil des entraînements, une relation apaisée avec chaque partie du corps s’installe.


DOCUMENTATION

Le blog de Cécile Vilatte

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.